Le tableau des soldes intermédiaires de gestion

Que ce soit dans le système abrégé, le système de base ou le système développé, le compte de résultat propose trois catégories de charges et de produits, du moins, si l’on fait abstraction de la participation des salariés ainsi que de l’impôt sur les bénéfices. Il s’agit des charges et des produits d’exploitation, des charges et des produits financiers, des charges et des produits exceptionnels.

Les comptes rattachés aux Charges dans le Compte de résultat

Les charges d’exploitation : comptes « 60 – Achats » à « 65 - Autres charges de gestion courante » ainsi que le compte « 681 - Dotations aux amortissements et aux provisions - Charges d'exploitation ».

Les charges financières : comptes « 66 - Charges financières » et le compte « 686 - Dotations aux amortissements et aux provisions - Charges financières ».

Les charges exceptionnelles : comptes « 67 - Charges exceptionnelles » et le compte « 687 - Dotations aux amortissements et aux provisions ».

Participation des salariés aux résultats (toujours en Charges) : compte « 691 - Participation des salariés aux résultats »

Impôts sur les bénéfices (également en Charges) : comptes « 695 - Impôts sur les bénéfices » et « 697 - Imposition forfaitaire annuelle des sociétés ».

Un solde créditeur, donc un bénéfice, est à inscrire en Charges.

Les comptes rattachés aux Produits dans le Compte de résultat

Les produits d’exploitation : compte « 70 - Ventes de produits fabriqués, prestations de services, marchandises » à « 75 - Autres produits de gestion courante » ainsi que les comptes « 781 - Reprises sur amortissements et provisions» et « 791 - Transferts de charges d'exploitation ».

Les produits financiers : comptes « 76 - Produits financiers » et les comptes « 786 - Reprises sur provisions pour risques » et « 796 - Transferts de charges financières ».

Les produits exceptionnels : comptes « 77 - Produits exceptionnels » ainsi que les comptes « 787 - Reprises sur provisions » et « 797 - Transferts de charges exceptionnelles ».

Un solde débiteur, donc une perte, est à inscrire en Produits.

Des résultats partiels

La présentation en liste du Compte de résultat, adoptée dans le système de base, permet de déterminer des résultats partiels :

  • Produits d’exploitation - Charges d’exploitation = Résultat d’exploitation
  • Produits financiers - Charges financières = Résultat financier
  • Résultat d’exploitation + Résultat financier = Résultat courant avant impôts
  • Produits exceptionnels - Charges exceptionnelles = Résultat exceptionnel
  • Produits d’exploitation + Produits financiers + Produits exceptionnels  = Total des produits
  • Charges d’exploitation + Charges financières + Charges exceptionnelles + Participation des salariés aux résultats + Impôts sur les bénéfices = Total des charges
  • Total des produits - Total des charges = Bénéfice ou Perte

Ces résultats partiels constituent des outils incontournables pour la gestion d’une entreprise. Etant donné leur utilité, il est possible de les détailler davantage en utilisant le tableau des Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG). Ce tableau est obligatoire dans l’Annexe du système développé. Il permet une analyse pointilleuse de la rentabilité de l’entreprise.

Le compte de résultat intégré dans la liasse fiscale est présenté en liste.

Présentation des formules des Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

Chaque Solde intermédiaire est égale à un bloc de Produits auquel on soustrait un bloc de Charges.

  • (707 – 7097)  -  ( 607 + 6087 +/- 6037 – 6097) = Marge commerciale
  • (701 à 706 +708 -709 + 713 + 72) – (713) = Production de l’exercice
  • (Marge commerciale + Production de l’exercice) – (60 à l’exception de 607 + 6087 +/- 6037 – 609 à l’exclusion de 6097 + 61 – 619 + 62 – 629) = Valeur ajoutée
  • (Valeur ajoutée + compte 74) – (63 + 64) = Excédent brut d’exploitation
  • (Excédent brut d’exploitation + compte 781 + compte 791 + comptes 75 à l’exclusion de 755) – (681 + 65 à l’exclusion de 655) = Résultat d’exploitation
  • (Résultat d’exploitation + compte 76 + compte 786 + compte 796 + 755) – (66 + 686 + 655) = Résultat courant avant impôts
  • (77 + 787 + 797) – (67 + 687) = Résultat exceptionnel
  • (Résultat exceptionnel + Résultat courant avant impôts) – (691 + 69 à l’exclusion de 691) = Résultat de l’exercice
  • Produits  des cessions d’éléments d’actif (775) – Valeur comptable des éléments d’actif cédés (675) = Plus value sur cession d’éléments d’actif.

Autres articles intéressants