Compteo
Avis Clients

216 Avis

  1. Relation entre ressources et passifs
  2. Les capitaux propres
  3. Les dettes

On l’a vu, le bilan se présente sous la forme d’un tableau en deux grandes colonnes : à gauche on a l’Actif et à droite on a le Passif. Tous les comptes inscrits dans la partie Passif constituent des ressources. Ils sont donc en principe crédités sauf disposition contraire ou cas exceptionnel. Toutes les informations données dans ce billet sont adaptées au système de base. Pour une meilleure compréhension, il est recommandé de jeter un coup d’œil sur le modèle de bilan présenté dans le Plan Comptable Générale.

Relation entre ressources et passifs

La lecture du bilan fait intervenir les notions d’emplois et ressources. Ces deux concepts sont basés sur la question des fonds qui sont manipulés par l’entreprise. Concrètement, les Ressources désignent les origines des fonds tandis que les Emplois désignent les destinations de ces fonds. En d’autres termes, les Ressources constituent les modes de financement alors que les Emplois regroupent les différentes utilisations de ces fonds. Dans le bilan, les emplois sont regroupés dans la partie Actif tandis que les ressources sont inscrites en Passif. Et conformément à l’égalité Ressources = Emplois, dans le bilan le total des Passifs est donc toujours égal au total des Actifs. Il est essentiel de rappeler que ce sont les soldes des comptes que l’on inscrit dans les colonnes dédiées aux montants.

Il existe deux modes de financement dans une entreprise : le financement interne et le financement externe. Dans le passif du bilan, le financement interne correspond aux capitaux propres. Quant au financement externe, ce sont les dettes, notamment les dettes fournisseurs ainsi que les capitaux que l’entreprise a empruntés auprès des établissements de crédit.

Les capitaux propres

Dans le passif du bilan, ce sont les détails des Capitaux propres qui apparaissent en premier. Il s’agit essentiellement des subdivisions des comptes suivants :  10 – Capital et réserves, 11 – Report à nouveau, 12 – Résultats de l’exercice, 14 – Provisions règlementées. Les 3 principaux postes (ou comptes) à inscrire impérativement sont le Capital (compte 101), les Réserves (compte 106) et le Résultat de l’exercice (dans le cas d’un bénéfice, on utilise le compte 120 - Résultat de l'exercice tandis que dans le cas d’une perte on opte pour le compte 129 - Résultat de l'exercice et on précède le montant du signe « moins »). Il importe de préciser que le Capital regroupe les fonds apportés par le propriétaire (entreprise individuelle) ou les associés (société). Dans ce dernier cas, on parle de capital social. Les Réserves correspondent aux bénéfices antérieurs qui n’ont pas été redistribués aux actionnaires. Le PCG retient 3 Réserves de nature différente à indiquer dans le bilan : réserve légale, réserves règlementées, autres (dont réserves statutaires).

Les dettes

On distingue deux types de dettes : celles de nature financière et celles qui ne le sont pas. Les dettes financières (16 - Emprunts et dettes assimilées) n’entretiennent aucun lien avec le financement du cycle d’exploitation. Il s’agit d’une part des emprunts obligataires suite aux émissions d’obligations, et d’autres parts, des emprunts contractés auprès des institutions financières (banques, organismes de crédit).  Quant à la deuxième catégorie de dettes, elles sont engendrées par le cycle d’exploitation : dettes vis-à-vis des fournisseurs, ainsi que les effets à payer (40 - Fournisseurs et comptes rattachés), les dettes fiscales et sociales, et les autres types de dettes.

Dans les différentes rubriques du bilan, les comptes sont classés dans l’ordre d’exigibilité croissante. Autrement dit, on commence par indiquer les comptes correspondant à des dettes dont la date d’échéance est la plus proche. La date d’échéance désigne la date convenue pour le remboursement.

Trouvez un Expert comptable dans Votre Ville

Principales recherches