Présentation des états financiers

On distingue principalement 4 types d’états financiers : le Bilan, le Compte de résultats, les documents de l’annexe et les documents sociaux. Leur présentation est régie par le plan comptable général qui en fournit des modèles pour le système de base. Dans ce billet, on se focalisera sur le bilan et le compte de résultat. Avant de lire les lignes qui suivent, il est recommandé d’avoir un plan comptable à portée de main.

Le modèle de bilan dans le système de base

Seuls les comptes de bilan figurent dans le bilan de fin d’exercice. Il s’agit d’un énorme tableau en deux parties : dans l’une, on inscrit les comptes d’actif qui ont fonctionné durant l’exercice et dans l’autre, on répertorie l’intégralité des comptes de passif qui sont intervenus au cours du même exercice. Que ce soit dans la partie Actif ou la partie Passif, on a les chiffres de l’exercice qui vient de s’achever (Exercice N) et ceux de l’exercice précédent (Exercice N-1). Pour l’exercice N, on doit faire figurer, pour chaque compte, le montant brut, le montant des éventuels amortissements et provisions, et le montant net (différence entre brut et amortissements ou provisions). En revanche, on se limite aux montants nets dans la colonne Exercice N-1. Dans la partie Actif, on inscrit les comptes d’Actif Immobilisé, les comptes d’Actif Circulant, les Comptes de Régularisation, le Compte Charges à répartir sur plusieurs exercices, le Compte Primes de remboursement des obligations et le Compte Écarts de conversion actif. À la fin, on procède à la somme de tous les montants.  Dans la partie Passif, on a les comptes suivants et leurs subdivisions : Capitaux propres, Provisions pour risques et charges, Dettes et Comptes de Régularisation. Et on n’oublie pas le total général.

Le bilan avant répartition fait figurer le Résultat de l’exercice (bénéfice ou perte) dans le Passif tandis que ce compte est absent dans le Bilan après répartition.

Le modèle de compte de résultat de l’exercice

Le compte de résultat est lui également un tableau composé de 2 parties : les Charges et les Produits. Tous les montants à inscrire dans le tableau sont « hors taxes ». La partie Charge est divisée en 6 catégories : les comptes liés aux Charges d’exploitation, les Quotes-parts de résultat sur opérations faites en commun, les comptes liés aux Charges financières, les comptes liés aux Charges exceptionnelles, la Participation des salariés aux fruits de l’expansion, les Impôts sur les bénéfices. Dans la partie Produit, on a les éléments suivants : les comptes liés aux Produits d’exploitation (en faisant ressortir le Montant net du chiffre d’affaires), les quotes-parts de résultat sur opérations faites en commun, les comptes relatifs aux Produits financiers, les comptes liés aux Produits exceptionnels. Que ce soit en Charge ou en Produit, chaque catégorie donne lieu à des « totaux » que l’on additionne pour obtenir d’une part le « Total des charges » et d’autre part le « Total des produits ». On fait la différence entre les deux pour obtenir le solde de l’exercice. Si le solde est créditeur (bénéfice), on l’inscrit dans la partie Charge. S’il est débiteur (perte), on le fait figurer dans la partie Produit.

Pour chaque compte, le compte de résultat informe sur le montant de l’Exercice N et celui de l’Exercice N -1.


Autres articles intéressants